Fiche technique n° 4
Consignes pour la mise en ligne de sources orales sur la plate-forme

Vous souhaitez diffuser vos sources orales via la plate-forme "Mémoire orale" ? C’est possible, à condition de respecter certaines règles et conditions générales permettant à notre équipe de travailler de la manière la plus efficace et rapide possible...
1. Consignes pour le fichier audio

Chaque fichier audio transmis doit respecter certaines règles.

- Il doit être sous forme numérique (nous ne nous occupons pas de convertir la source du format analogique – vinyle, vieille bande, etc. – vers le format digital).

- Il doit être de format mp3, ogg, wave ou flac (dans le cas où il est les deux derniers formats, il sera converti par nos soins dans un format de diffusion : mp3 et/ou ogg).

- Quand la chose est possible, le fichier audio doit respecter une certaine qualité sonore (évitez d’utiliser une compression trop élevée ou un taux d’échantillonnage trop faible, 128kbits/s constituant normalement la limite inférieure).

- Le document audio doit être prêt à la diffusion et ne doit plus faire l’objet d’un travail de "retouche", à l’exception de l’éventuel travail de conversion de format. Autrement dit, si certains passages de la source orale doivent être coupés ou "floutés" (par exemple pour des raisons d’anonymat ou bien pour chapitrer une longue interview), cela doit être fait avant de nous remettre le fichier.
NB : si ce genre d’opération est impossible pour vous, nous pouvons nous en charger à condition de disposer d’un minutage extrêmement précis des morceaux à supprimer ou à modifier au sein de la source.

- Veillez à nous fournir, avec le fichier audio, les autorisations et les droits pour la diffusion de ce dernier (sachant que chaque protagoniste d’un témoignage doit donner son accord).

- L’implémentation de métadonnées dans le fichier est, dans le cas de la plate-forme "Mémoire orale", facultative mais peut constituer un plus pour son identification.

2. Consignes pour l’identification du fichier audio

Pour chaque document sonore transmis, il est nécessaire de nous fournir certaines informations écrites, parmi lesquelles :

- le nom du fichier ;
- la personne ou l’institution propriétaire, qui fournit le fichier ;
- l’entité générale (fonds, collection ou thématique) dans laquelle s’insère le document sonore (avec si possible, en quelques lignes, la description de cette entité) ;
- la fiche descriptive sommaire du document, pouvant comprendre (liste non exhaustive) : le nom des intervenants (interviewers, interviewés, chanteurs, musiciens, etc.) avec leur fonction précise, le titre (forgé ou non), le lieu d’enregistrement, la date du document, etc. ;
- une petite description ou historique du document ;
- (facultatif) un ou plusieurs liens Web ;
- (facultatif) d’autres commentaires éventuels.

Exemple

Nom du fichier : Jules_Fafchamps.mp3.
Propriétaire : IHOES.
Entité générale : "Culture et conflits sociaux à Liège dans les années 1970" (série d'interviews).
Fiche descriptive sommaire : Interview de Jules Fafchamps, par Ludo Bettens (IHOES) et Éric Geerkens, Liège, 18/12/2008.
Description : dans les années 1970, Jules Fafchamps a été responsable de la formation syndicale et de l'information au sein de la Confédération des Syndicats Chrétiens (CSC).
Lien : http://www.memoire-orale.be/index.php?page=base&action=voir&id=3.

3. Consignes pour l’éventuelle retranscription

Vous pouvez également nous fournir, dans le cas d’un témoignage oral, la transcription écrite de ce témoignage. Cela permettra à l’internaute intéressé par la source de survoler plus rapidement cette dernière pour trouver la partie adéquate. En outre, cette retranscription en mode "full text" sera prise en compte par le moteur de recherche de la plate-forme. Quelques règles de base :

- mettez un titre précis à votre retranscription, en accord avec les informations écrites (point 2) ;

- tentez de coller le plus possible au langage oral car, d’un point de vue scientifique, les hésitations, les erreurs voire même les "euh" propres au langage oral ont aussi leur importance ;

- évitez les fautes d’orthographe, sauf si la faute correspond à une faute faite oralement par un intervenant du témoignage ;

- si possible, minutez la retranscription (toutes les minutes par exemple, placer une balise dans le texte permettant au lecteur/auditeur de s’y retrouver) ;

- quand vous retranscrivez, faites attention à la question de la confidentialité de certaines parties du témoignage (anonymat de certains intervenants ou de personnes citées).

Vous trouverez un exemple de restranscription ICI.

4. Envoi de sources orales à la plate-forme

Plusieurs possibilités existent pour nous faire parvenir vos sources orales :

A. Un DVD ou un CD envoyé par courrier à l’adresse suivante :
Institut d’histoire ouvrière, économique et sociale (IHOES)
3, Avenue Montesquieu
4101 Seraing
BELGIQUE

B. En attachement d'un e-mail envoyé à lionel.vanvelthem@ihoes.be (mais vous risquez d’être limité en matière de volume !).

C. Via un FTP, que nous pouvons vous fournir sur demande.

Pour toute demande, vous pouvez aussi utiliser notre formulaire de contact en ligne.